Sarrogna
Vie municipale > Travaux et investissements Rechercher sur le site :

Travaux et investissements

Les principaux investissements réalisés en 2011

Réouverture de pelouses sèches dans le cadre de Natura 2000

La Commune de Sarrogna a obtenu un contrat Natura 2000. Ce contrat, d’une durée de 5 ans minimum, a permis de réaliser des travaux nécessaires au maintien de la richesse et de l’équilibre écologiques de ces zones conformément aux cahiers des charges du document d’objectifs. Le plan englobe 62,2 ha des communaux dont 16,18 ha envahis par les broussailles remis en pelouses sèches (Grebet, Lacha, Sur le Têt, Sur le Brochet, En Mâle Cheuse, Sur Champ Gane, Sur les Chauffois). 

Les dépenses sont couvertes par une subvention  sur fonds européens et de l’état de 100 % du montant TTC de 59536,89 € pour les travaux ne bénéficiant pas du fonds de compensation de la TVA et une subvention de 100% sur le montant H.T. de 13989,75€ pour les travaux bénéficiant du fonds de compensation de la TVA .  

Il reste à la charge de la commune une somme de 576,10 € qui sera compensée par la location des pâturages.

Plan et travaux de mise accessibilité de la voirie et des bâtiments publics 

Les travaux sur la traversée de Sarrogna qui consistaient essentiellement à sécuriser les déplacements piétonniers en bordure de la rue principale (départementale 80) sont terminés, un passage piéton sera réalisé aux beaux jours. La commune est ainsi en conformité avec la législation relative à la mise en accessibilité de la voirie et des bâtiments publics pour les personnes handicapées ou à mobilité réduite. Ces travaux répondent à l’attente des familles qui souhaitaient que les déplacements des enfants vers l’abri bus soient sécurisés.
De plus, nous avons profité de ce chantier pour résoudre les inondations ponctuelles du centre du village en créant un dispositif de captage des eaux pluviales et du trop plein du ruisseau.
 Le Conseil Général a complété l’opération communale par un enrobé à chaud qui renforce la qualité de la route. L’ensemble de ces travaux améliore notablement l’aspect esthétique du village.

Système d’information géographique (S.I.G.)

Le SIDEC a pris beaucoup de retard  dans sa mission de réalisation du SIG et nous sommes toujours en attente de l’intégration plans  des installations d’assainissement collectif et non  collectif, du réseau d’eau potable et de l’éclairage public.

Achat d’une saleuse tractée

Le semoir à engrais mis gracieusement à disposition de la communes par le « GAEC les incorruptiblement verts », utilisé jusqu’à maintenant ne permettait pas d’utiliser du sel peu sec. Nous n’arrivons plus à trouver à un prix raisonnable du sel sec. Le conseil municipal a donc décidé l’achat d’une saleuse (994.40 € H.T.) qui est équipée d’un bras de brassage ce qui permet d’utiliser le sel tel qu’il nous est livré.

Travaux dans les logements communaux

Nous avons profité du changement de locataire dans le logement de Nermier pour faire remplacer le linoléum de la salle de séjour par un carrelage. Un couloir a aussi été créé à l’étage pour rendre les deux chambres plus indépendantes. La barrière de la terrasse en bois détériorée par les intempéries a été remplacée par un garde corps métallique. Dans le logement de la cure, le plancher très délabré de la cuisine a été remplacé par un carrelage.

Installation d’un columbarium avec jardin du souvenir

Les personnes qui souhaitent se faire incinérer sont maintenant plus nombreuses et la législation actuelle interdit de conserver les cendres dans les logements, l’épandage en pleine nature est lui aussi réglementé. Pour répondre à cette demande, le conseil municipal a décidé de faire installer un columbarium au cimetière communal.
Ce columbarium comprend 12 cases et un jardin du souvenir qui permettra aux familles ne souhaitant pas conserver les cendres de les déposer en toute légalité dans le jardin du souvenir qui est au pied des deux stèles.
Coût de l’installation : 3 990.00 € H. T pour 12 cases.
Le tarif des ventes de cellule sera fixé prochainement.
 

D’autre part, un caveau d’attente et un ossuaire ont été posés pour répondre à l’évolution de la législation funéraire.

Pour retenir un emplacement pour des urnes funéraires s'adresser à la mairie. 
Les tarifs sont pour une concession de 15 ans :

  • 444.00 € pour les cases 4 urnes
  • 222.00 € pour les cases à 2 urnes

Prévisions des investissements en 2012

Création d’une unité de traitement de l’eau sur la source de Barésia

Principes et fonctionnement d’une unité d’ultrafiltration :
l’ultrafiltration, qui a fait son apparition pour le traitement d’eau potable au début des années 90 s’est développée massivement depuis le début des années 2000. C’est une technologie éprouvée et fiable qui permet d’avoir sur les deux paramètres turbidité et micro-organismes une excellente et constante qualité d’eau traitée, quelle que soit l’eau brute. L’ultrafiltration est un procédé simple de séparation qui consiste à faire passer l’eau à travers des membranes poreuses, sous l’action de la pression fournie par un pompage d’alimentation. La taille des pores est très fine, de l’ordre de 0.001à 0.01 Wm ce qui permet d’avoir une très grande efficacité. Les membranes agrées en France pour le traitement de l’eau potable sont de composition organique variée (acétate de cellulose, polyethersulfon, PVDF, etc.). Elles sont mises en oeuvre dans des modules cylindriques sous pression, disposés verticalement ou horizontalement.
 
Calendrier de la procédure d’appel d’offres pour le traitement de la turbidité :
  • Publication de l’appel d’offres  le 9 novembre 2011
  • Remise des  offres avant 17h30 le vendredi  12 décembre.
  • Ouverture des offres par la commission communale d’appel d’offres le 12/12/2011 à 18 heures.
  • Transmission des offres  au bureau d’études pour analyse et rédaction  d’un premier rapport.
  • Audition des candidats par la commission d’appel d’offres le 3 janvier 2012 de 9 heures à 12 heures.
  • 05/01/2012 : attribution du marché par le conseil municipal sur avis de la commission d’appel d’offre.
  • 20/01/2012 : Notification du marché à l’entreprise retenue et transmission du dossier aux cofinanceurs (Conseil Général et Agence de l’Eau).

Achat d’une parcelle de bois

Le conseil municipal a accepté la proposition de vente faite par mademoiselle Christine Vuillermot,  résidant 13 rue de La lampe à (01) Bellignat, propriétaire d’une parcelle cadastrée D 1175 au lieu-dit Les Raverets, parcelle boisée de 5780 m² (environ 210 m3 de résineux. Cette parcelle jouxte la coupe n° 69 de la forêt communale. L’acte de vente sera concrétisé dans le courant du mois de janvier, le montant de la parcelle a été fixé à 8000 €.

 

Aricia - Le spécialiste internet du Jura

site créé avec Agestis , système de gestion de contenu